La beauté, le paysage : de loin en proche

Intervenant : Hugo Bousquet
Public : Adultes
Partenaires : Maison de quartier Jeanne Pistoun, Maison de quartier Jacques Méli (Martigues), Association pour l’Animation des Centres Sociaux et des maisons de quartier de Martigues (AACS), Service Ville d’Art et d’Histoire – Martigues, CGET, Métropole Aix-Marseille Provence Pays de Martigues
Lieux
: Maison de quartier Jeanne Pistoun, Maison de quartier Jacques Méli (Martigues)
Dates : mars à septembre 2019

L’atelier de réalisation cinéma « La Beauté, le paysage : de loin en proche» a proposé aux participants de s’interroger sur le paysage urbain et périurbain, en partant du plus quotidien pour aller vers le plus surprenant. L’atelier a donné lieu à la réalisation d’un court métrage, qui témoigne d’une exploration du territoire de Martigues, mettant en récit et en scène un parcours allant de Croix-Sainte au Fort de Bouc. Le film a aussi été projeté à Croix Sainte et Canto Perdrix lors des séances de cinéma en plein air « Un été au ciné » à Martigues en août 2019, ainsi que sous forme d’installation au Fort de Bouc à l’occasion des Journées du Patrimoine 2019.

Les adaptations littéraires au cinéma – 2018/2017

Intervenants : Jonathan Le Fourn / Hugo Bousquet
Public : Collégiens Partenaire : Conseil départemental des Bouches-du-Rhône
Lieu : Collège Simone de Beauvoir, Vitrolles / Collège Albert Camus, Miramas / Collège Jean-Claude Izzo, Marseille
Dates : année scolaire 2018/2019

En six séances de deux heures, l’objectif était de développer en classe une réflexion sur le passage du langage littéraire au langage cinématographique. Pour travailler cette question, les participants ont utilisé l’outil machinima. Ils ont travaillé à l’adaptation d’une fable, d’une partie d’un conte ou d’un récit mythologique, dans l’univers de jeu Grand Theft Auto 5 (GTA 5). Les intervenants ont notamment proposé aux élèves un plateau de mise en scène virtuel, dans lequel ils ont pu travailler la disposition des personnages dans l’espace, le point de vue et le cadre. Outre une initiation aux notions essentielles du langage cinématographique, les élèves ont ainsi réalisé collectivement plusieurs courts-métrages en détournant l’univers du jeu vidéo.

Le Cinéma, cent ans de jeunesse – 2018/2019

Dispositif : « Le cinéma, cent ans de jeunesse »
Intervenants : Élise Tamisier (Cornillon Confoux) / Hugo Bousquet (Fos-sur-Mer)
Enseignants : Nathalie Augier-Garcin (Cornillon Confoux) / Virginie Rosier (Fos-sur-Mer)
Public : CM1-CM2 (Cornillon-Confoux) / CM2 (Fos-sur-Mer)
Partenaires
 : Cinéma Jean Renoir Martigues, Cinéma L’Odyssée Fos-sur-Mer, Espace Robert Hossein Grans, Cinémathèque Française
Lieux : École Igor Mitoraj, Cornillon-Confoux / École Gilbert Del Corso, Fos-sur-Mer
Dates : année scolaire 2018/2019

Question de cinéma : La situation

La situation permet de penser à la fois la relation entre les personnages, la mise en scène et la place du spectateur. Au fil des situations qu’ils traversent – que celles-ci soient désirées ou imposées, répertoriées ou inconnues – les personnages changent, se métamorphosent ou même parfois basculent à l’occasion de moments décisifs. Le spectateur suit les personnages de situation en situation, à travers le film, mais il s’identifie à eux différemment, selon son propre état subjectif, les enjeux de ces situations et selon la façon dont le cinéaste les découpe et les filme.
En 2018-19, le Cinéma, cent ans de jeunesse (CCAJ) a réuni 15 pays différents et 9 régions en France (métropole et outre-mer). La Compagnie d’Avril a encadré deux ateliers dans deux écoles primaires des Bouches du Rhône, à Cornillon-Confoux et Fos-sur-Mer. Chaque classe a réalisé un film-essai : Un Point c’est tout et L’Amitié ne tient qu’à un fil.

PASSEURS D’IMAGES 2018 : Le portrait documentaire

Intervenant : Elise Tamisier
Public : Adultes
Partenaires : Passeurs d’images, Région Sud, Cinémathèque Prosper Gnidzaz, Cinéma Jean Renoir, Maison des Jeunes et de la Culture de Martigues, Point Formation
Dates : janvier à juin 2018

Un atelier de programmation et réalisation a été mené auprès d’un groupe d’habitants de la ville de Martigues. Plusieurs courts métrages documentaires ont d’abord été montrés aux participants, qui ont ensuite élaboré un programme de courts métrages. Ils ont réalisé un film documentaire sur la même thématique du portrait. L’ensemble de ces films, programmés et réalisé, ont été projeté au cinéma Jean Renoir à Martigues en juin 2018.

Programme des courts métrages issu de l’atelier
Le dimanche de la Mamma de Mario Caniglia • France • 1994 • Documentaire • 11min •
Kwa heri Mandima de Robert-Jan Lacombe • Suisse • 2010 • Documentaire • 10min 30 •
Du soleil en hiver de Samuel Collardey • France • 2005 • Documentaire • 17min •
Lisboa orchestra de Guillaume Delaperriere • France • 2012 • Documentaire • 12 min •
Méditerranée, trois traversées • films d’atelier des participants • 2018 • 15 min. •

Le Cinéma, cent ans de jeunesse – 2017/2018

Dispositif : « Le cinéma, cent ans de jeunesse »
Intervenant : Hugo Bousquet
Enseignants : Norbert Diaz / Catherine Dupuis
Public : Terminale Bac Pro Gestion administration
Partenaire : Cinéma Jean Renoir Martigues / Cinémathèque Française
Lieu : Lycée professionnel Charles Mongrand, Port de Bouc
Dates : année scolaire 2017/2018

Question de cinéma : Des lieux et des histoires

Le cinéma oscille depuis son origine entre les lieux qu’il nous montre et les histoires qu’il nous raconte. Cette année était dédiée à questionner les frontières de ces lieux où s’inscrivent des histoires, ce qui les fait exister en tant qu’espaces différenciés du reste de l’espace, ce qui s’y joue, comment on y accède, comment on y revient… Lieux sacrés ou interdits, lieux de mémoire et d’histoire, lieux oniriques, lieux alternatifs : tous ont été évoqués, à travers le choix de films et d’extraits de toutes les époques et de toutes les cinématographies. Cette année, le dispositif de la Cinémathèque française a réuni 45 ateliers mis en place dans 8 régions en France (métropole et outre-mer) et dans 15 pays sont venus présenter leurs films sur cette question, les 6, 7 et 8 juin, lors des Rencontres internationales « A nous le cinéma ! » à La Cinémathèque. Avec la participation du Japon, pour la première fois, sous la houlette du réalisateur Nobuhiro Suwa, également parrain des journées aux côtés d’Agnès Varda et de Guillaume Braque. Avec les lycéens de Port-de-Bouc, l’atelier s’est déroulé sur 45 heures de septembre à mai, dont deux journées de tournage à Carro pour la réalisation du film-essai Immortelle Commune.

Tout un roman !

Intervenants : Elise Tamisier / Hugo Bousquet
Public : Elèves de seconde générale et professionnelle, CE2
Partenaire : Mucem
Lieu : Lycée d’enseignement général et technologique agricole Aix Valabre, Gardanne / École Primaire Hozier, Marseille / Lycée professionnel Alexandre Dumas, Cavaillon

Chaque année, le Mucem accompagne des élèves et leurs enseignants suite à un appel à projet éducatif dans le cadre des parcours d’éducation artistique et culturelle.

A l’occasion de l’exposition temporaire « Roman-Photo », présentée de décembre 2017 à avril 2018, la Compagnie d’Avril a accompagné une centaine de jeunes dans la réalisation d’un roman-photo pour chaque classe. Ensemble, ils ont imaginé le thème, le scénario et les dialogues de leur roman-photo, se sont mis en scène et réalisé des prises de vue puis ont sélectionné et agencé les images.

Ils ont dû couper, sélectionner, faire une croix sur certaines images pour donner du sens et de la cohérence à leur récit. C’est une aventure à la fois collective et individuelle où chacun a pu mettre une pierre à l’édifice de ce roman en image.

Des histoires de match de foot, de coup de foudre en cuisine, de lapins dans un café, de paysagistes, de vignerons. Tout est possible. Tout un roman !

Télécharger les pdf de Tout un roman !
TOUT UN ROMAN 1
TOUT UN ROMAN 2

Jeu-atelier La fabrique du roman-photo au MUCEM

Conception du jeu et animation d’atelier Hugo Bousquet
Production et fabrication  Elise Tamisier
Suivi administratif Solène Tyrlik
Dates : décembre 2017 à avril 2018

A la demande du service pédagogique du MUCEM, la Compagnie d’Avril a conçu un jeu-atelier qui a été proposé au jeune public pendant toute la durée de l’exposition ROMAN-PHOTO.

Des cubes, des images, des bulles et des centaines de combinaisons possibles pour raconter une histoire. Ce jeu-atelier permet au public d’élaborer un roman-photo à partir de différentes sources : magazine Nous Deux, collection Mondadori, fonds du MUCEM… En partant d’un jeu de 150 vignettes différentes, les participants peuvent s’essayer au détournement des images pour élaborer leur propre récit.

Toutes les zones de texte sont vierges, effaçables et réinscriptibles pour laisser libre court à l’imagination des participants.